Comment reconnaître un gnou ?

Le gnou appartient à la famille des bovidés et à la sous-famlle des alcélaphinés. C’est un mammifère de l’ordre des artiodactyles.
Ce sont de grands herbivores qui peuvent être noirs ou bleutés. Symbole de l’Afrique sauvage, ils n’en sont pas moins les proies préférées des lions et des léopards.

Les Bovidés, famille des gnous

Les bovidés se caractérisent comme étant des mammifères ruminants avec une dentition adaptée à la mastication et avec la présence de cornes sur la tête.
Ils représentent un maillon essentiel de la chaîne alimentaire puisque les grands prédateurs en sont particulièrement friands.

Le gnou appartient à la sous-famille des alcélaphinés qui regroupe des bovidés présents en Afrique et d’une taille relativement grande. Les cousins du gnou sont par exemple les bubales ou les topis.
Les deux espèces de gnou qui existent sont regroupées dans le genre des Connochaetes : le connochaetes taurirnus et le connochaetes gnou.

Les caractéristiques distinctives du gnou

Le gnou possède une morphologie très atypique c’est pourquoi il est classé dans une sous-famille particulière.
Gnou-mâleSes pattes sont hautes et peu robustes et son corps est assez massif mais adapté à la course puisqu’il peut courir jusqu’à 65 kilomètres par heure. Leur survie dépend grandement de ses aptitude à la course.
De plus, les bébés gnous sont capables de marcher très rapidement après leur naissance : en moyenne, il leur faut seulement trois minutes ! Ils peuvent courir une heure après leur naissance, pour pouvoir s’enfuir en cas de danger.
Leur tête est plutot allongée avec deux cornes bien développées. Ils ont aussi des poils longs au niveau du cou, formant une sorte de barbiche.

Les différents types de gnou

Le gnou bleu à un pelage gris foncé. Sa tête et sa queue sont noires. Il peut peser juqu’à 230 kilogrammes pour 1,40 mètres au garrot. Il s’agit de l’espèce la plus fréquemment rencontrée et est présente sur une grande partie de l’Afrique centrale.
En revanche le gnou noir a une queue blanche. Il est plus léger que son congénère puisqu’il pèse environ 160 kilogrammes et mesure 1 mètres à 1,10 mètres au garrot. Celui-ci ne se rencontre qu’en Afrique du Sud.