Le gnou : définition

Le gnou est un mammifère ruminant, de la famille des bovidés. Du genre Connochaetes, il appartient au groupe des antilopes à longues cornes. Il vit en troupeaux de plusieurs milliers d’individus en Afrique de l’est et du sud. Son habitat se trouve dans la savane ouverte, la steppe et les zones semi-désertiques. Il existe deux espèces de gnous : le gnou bleu et le gnou noir.

Un animal étrange.

Le gnou a un physique étrange. Ses caractéristiques sont une tête massive aux longues cornes recourbées, un cou épais et court avec crinière. Son corps est maigre à la croupe basse, il se termine par une queue de cheval d’environ 0,6 à 1 mètre. Ses pattes fines sont puissantes, il peut courir à 65 km/heure. Le gnou est un onguligrade c’est-à-dire qu’il marche sur la pointe des doigts protégés par un sabot. Sa taille au garrot peut aller jusqu’à 1,47 mètre, sa longueur 2,40 mètres. Un mâle pèse jusqu’à 280 kg, une femelle 180 kg. Le gnou est bruyant, il grogne, ronfle et meugle.

gnou

Mode de vie du gnou

Le gnou est un animal diurne. Herbivore, il se nourrit essentiellement de graminées (comme l’andropogon ou herbe à gnou, l’avoine sauvage), il broute à longueur de journée. Il s’abreuve matin et soir mais il est capable de se passer d’eau jusqu’à 5 jours.
Un gnou vit une vingtaine d’années, sa maturité sexuelle apparaît entre 15 et 18 mois. Il a un seul petit par portée. Le rut a lieu entre avril et mai, les naissances surviennent après 8 mois de gestation. Le petit se lève et tète 5 minutes après sa naissance, il court 1 heure après. Il doit être en mesure de faire la migration dès l’âge de 2 à 3 mois.
Le gnou est nomade et grégaire. La migration débute à la fin de la saison des pluies. Les animaux se regroupent et partent vers les régions humides en quête de nourriture. le voyage peut compter 3000 kilomètres. A cette occasion les grands troupeaux traversant les cours d’eau fournissent des proies faciles aux prédateurs.